Le secret des navigateurs vikings

Les Vikings étaient de grands naviguateurs  et il ont voyagé jusqu’en Islande, au Groënland, et ont même peut-être découvert le continent américain cinq siècle avant Christophe Colomb. On s’est longtemps posé des questions sur leur incroyable sens de l’orientation sur de pareilles distances, car ils ne connaissaient pas la boussole, et que les conditions de naviguation pouvaient être très rudes. La conception ingénieuse de leurs bâteaux n’explique pas tout. D’après les sagas nordiques, ils utilisaient la « pierre de soleil » qui leur permettait de s’orienter même dans la tempête et le brouillard. Légende ou vérité ? Des chercheurs répondent aujourd’hui à cette question.

Il leur suffisait, dit-on, de regarder à travers cette « pierre du soleil » pour connaître la position précise de l’astre, imperceptible à l’oeil nu, ce qui leur permettait ensuite de définir leur situation sur la mer et de déterminer leur cap.  Nous n’en savons pas plus, car ces sagas ne donnaient pas plus d’informations au sujet de ces pierres.

D’après des chercheurs de l’Université de Rennes-1, cette « boussole solaire » serait un « spath d’Islande », c’est-à-dire un cristal de calcite transparent fréquent en Europe du Nord. L’industrie optique l’utilise toujours aujourd’hui.  D’après leur étude, en fonction de son orientation par rapport au soleil, en regardant à travers, ce cristal « dépolarise » la lumière du Soleil, ou pour dire plus simplement, la filtre et forme des faisceaux de lumière différents, l’un « normal » et l’autre « dépolarisé ». « En tournant la pierre sur elle-même pour chercher une position, si les intensités des deux images sont exactement les mêmes, alors la direction du soleil est indiquée clairement. Des calculs savants confirment cette théorie. De manière empirique, les Vikings avaient donc trouvé un moyen simple de se repérer sur les océans.

Un tel cristal a été dernièrement remonté d’un navire anglais, coulé au XVIe siècle devant l’île anglo-normande d’Aurigny, ce qui est curieux, car à cette époque la boussole était déjà connue et employée depuis trois siècles. Il s’avère que la masse métallique des canons peut jouer sur le magnétisme des boussoles et désorienter les naviguateurs. C’est pourquoi, pense-t-on, par précaution, une pierre solaire était à bord, pour corriger l’orientation quand le soleil était voilé… ce qui pouvait s’avérer vital à cette époque.

Il existe de nombreux groupes de reconstitution viking à travers le monde, dont certains possèdent un drakkar. A quand une traversée de l’Atlantique avec « la pierre du soleil » ?

Source AFP du 2 novembre 2011

Pour voir des armes vikings :

http://armae.com/moyenage/121casques.htm

http://armae.com/moyenage/123epees.htm

Be Sociable, Share!