Nager en armure ? Bien sur…

samourai nageantVous l’avez sans doute remarqué, nous parlons beaucoup d’armures depuis quelques temps… des armures fantastiques, des armures étonnantes, courir en armure… Il nous est donc difficile de résister à la tentation de vous parler quelque peu de la nage en armure ! Et oui, certains s’y essaient, et y arrivent.

Qui parmi les reconstituteurs n’a pas été tenté par l’idée legionnaire romainun peu farfelue de nager avec son équipement ? Certains ont essayé… C’est effectivement possible, mais mieux vaut le faire en cotte de maille qu’en plate complète, et tout de même ne pas dépasser une quinzaine de kilos de matériel. Au delà de ce poids, on coule… La natation se limite en une succession de mouvements puissants qui vous permettent de sortir la tête de l’eau pour respirer aussi vite que possible, et l’on fait l’essentiel du trajet immergé.

Mais saviez vous que l’enseignement traditionnel de la natation au Japon avait initialement pour objectif de préparer les samourais à nager en armure ? Cet enseignement a perduré jusqu’à nos jours, et est relativement différent de ce que nous apprenons dans les piscines occidentales.

YokohamaL’objectif de cet apprentissage est avant tout de pouvoir évoluer habillé, avec des charges importantes, et surtout dans des conditions difficiles. La clé de la réussite est de se servir de ses jambes pour faire de puissants mouvements permettant de sortir le corps hors de l’eau de manière assez sensible. En 2012, en marge du championnat de natation de Yokohama, on a ainsi pu assister à une scène un peu étrange.

Nageur de combat samouraïMutuso Koga, fil d’un moniteur de natation traditionnel, s’est ainsi mis à l’eau en tenue de samouraï 16ème complète. L’objectif n’était pas seulement de nager, mais bien de le faire avec élégance, la tête bien hors de l’eau, et le corps flottant largement. Il est vrai qu’une armure japonaise est plus légère que celle d’un chevalier occidental, une quinzaine de kilos seulement, et que bien des pièces sont en matériaux dotés d’une bonne flottabilité. Mais tout de même, nous vous recommandons de jeter un oeil à la vidéo !

Alors après la course, un petit bain ? Nous ne résistons pas à la tentation de finir sur une photographie un peu décalée…

 

Be Sociable, Share!