Pirates ? Vous avez dit pirates ?

Barbe noire et le Queen’s Anne Revenge… Ces noms vous font rêver, vous ont fait rêver ? Edward Thatch, mort en 1718, est sans doute l’un des pirates les plus connus, avec son habitude de combattre avec des mèches de canon allumées dans sa chevelure. Il a inspiré de nombreux personnages et romans, et la récente série pirates des caraïbes n’est pas sans y faire penser… Mais saviez vous que son bateau a été retrouvé ?

En 1717, Barbe Noire s’empare d’un grand navire faisant de la traite d’esclaves, la Concorde… Il va en faire son vaisseau amiral. Il faut dire qu’il s’agit d’un sacré bateau, armé de 40 canons, ce qui change par rapport aux deux navires de 8 et 12 canons qu’il commandait jusque là. Rebaptisé le Queen’s Anne Revenge, cette flûte est quasiment au niveau d’un vaisseau de guerre de l’époque…Avec une flotte sans cesse grossissante, le pirate ira même jusqu’à assurer le blocus de Charleston.

Bizarrement, Barbe Noire va échouer son bâtiment sur les côtes de Caroline du Nord en 1718, après ces évènements. Plus d’une personne a pensé que son navire contenait un trésor important, et que le pirate voulait ainsi s’assurer que nul n’en profiterait… Peu de temps après, il va bénéficier d’un pardon royal, mais ne pourra s’empêcher de retourner à la piraterie. Il sera tué quelques mois plus tard.

Bien des années après, en 1996, un groupe d’archéologues sous-marins tombe sur un « nid » de canons et une ancre sur un banc de sable… Une telle taille d’épave, à l’endroit ou Barbe Noire a perdu son navire amiral, fait immédiatement penser au Queen’s Anne Revenge. Ce sera la découverte d’une des cloches du navire, datée de 1705, qui permettra d’avoir la certitude de l’identité du vaisseau. En 2004, le site sera classé « Monument Historique » par les autorités américaines.

Les artefacts trouvés sur place sont exposés au musée naval de Beaufort, et les fouilles se poursuivent toujours. Plusieurs des canons ont été retrouvés chargés, avec un boulet et de la mitraille en prime… Les dernières trouvailles en date concernent un lot d’instruments médicaux – Barbe Noire n’avait pas moins de trois médecins dans ses équipes – avec une impressionnante seringue destinée à injecter un mélange à base de mercure par les voies naturelles à ceux qui souffrent de syphilis… Par où tu as pêché, tu périras…

Alors, à quand une reconstitution du vaisseau de Barbe Noire ? Et bien c’est déjà chose faite, et oui… Une reproduction de l’épave a été installée au large, destinée aux plongeurs amateurs qui peuvent admirer une bordée à peu près en bon état. Qui sait, nous vous parlerons peut-être d’autre chose dans un prochain article…

 

Be Sociable, Share!