Un fortin romain entièrement reconstitué

Nous évoquons souvent sur ce blog des lieux qui sont le théâtre de reconstitution ; essentiellement des châteaux médiévaux qui ont le mérite d’exister. Quelques sites sont toutefois construits de toute pièce pour accueillir des visiteurs, dans le cadre généralement de musées. Quelques forts romains reconstitués existent ainsi à travers l’Europe, surtout en Angleterre et en Allemagne, mais sous forme partielle : une porte ou une tour de camp, parfois une enceinte complète, comme à La Saalburg, mais avec seulement quelques bâtiments choisis à l’intérieur. Coup de projecteur aujourd’hui sur le fortin de Pohl, sur le limes germanique.

Le limes romain était un système défensif longeant les frontières de l’Empire, avec une route bordée de tours de guet, parfois de camps plus ou moins importants, mais pas toujours par une palissade ou un mur. Le profil du limes a évolué avec le temps et les lieux. Des fortins de troupes auxiliaires occupaient la première ligne en cas de pénétration ennemie, qui avaient à charge de la repousser. Si cela ne s’avérait pas suffisant, les grands camps de légionnaires, occupant la seconde ligne, intervenaient alors en dépêchant des effectifs beaucoup plus importants.

Ces fortins collés au limes nous sont bien connus, notamment sur le mur d’Hadrien, et un certain nombre de reconstitutions a déjà été tenté in situ. Le limes rhénan n’est pas en reste, et nous vous avons déjà présenté par exemple le camp de Weissenbourg, l’antique Biriciana. Aujourd’hui, nous voulons vous faire découvrir un projet magnifique, bien que plus modeste en taille, mais ce qui permet aussi une reconstitution plus complète : le fortin de Pohl, dans le Palatinat, à l’ouest du pays.

Le tracé du limes est encore visible à Pohl, et soigneusement protégé. En 2005, le site est classé par l’Unesco. Le projet d’une reconstitution in situ est cependant plus ancien, et date de 2000. Il veut se démarquer des simples tours de guet reconstituées qui sont nombreuses le long du limes, en proposant une structure plus imposante. L’idée est bien entendu de construire ce fortin au plus près des découvertes archéologique.

Aujourd’hui, le site est achevé et visitable par les touristes. Son enceinte fait 200 m de long, avec une hauteur crénelée de 1,20 à 1,80 m. Avec le parapet élevé en mottes de gazon, la hauteur de la muraille atteint presque 3 m.  Trois bâtiments disposés en U remplissent l’espace intérieur sur environ 500 m2. Les deux édifices latéraux servent aux expositions. Comme aimaient le faire les Romains, les murs sont blanchis et des fausses pierres de tailles sont tracées en rouge, afin de rendre la construction plus impressionnante. A l’extérieur (relié par une passerelle métallique… entorse à l’archéocompatibilité, mais non à la sécurité), une tour de garde s’élève à 14 m au-dessus du sol.

Si vous passez dans à Pohl, n’hésitez pas à visiter ce site remarquable.

http://www.limeskastell-pohl.de/new/

Be Sociable, Share!