Un Pompei de la Grande Guerre…

Les champs de bataille de la Grande Guerre, dans le Nord de la France, livrent régulièrement des vestiges des combats qui s’y sont déroulés. C’est toutefois un véritable Pompéi de 1918 que les archéologues ont fouillé il y a quelques années, non loin de Carspach en Alsace… Cela faisait longtemps que l’on savait que le site correspondait à un abri allemand, détruit par une mine aérienne française.

Lorsque des travaux routiers ont débuté dans la zone, ce fut donc l’occasion de débuter les fouilles. Les archéologues vont découvrir un abri long de plus de 100m, qui était enterré à environ 6m de profondeur. Il était doté de l’électricité, du chauffage, du téléphone, de pompes pour évacuer l’eau, de lits… L’Allemagne était réputée pour la qualité des infrastructures qu’elle construisait.

L’explosion a été extrêmement brutale, enterrant vivants 34 combattants de la sixième compagnie du 94ème régiment d’infanterie de réserve. Ce site a été nommé le Pompéi de la Grande Guerre pour une raison très simple : les combattants ont été retrouvés dans l’exacte position dans laquelle ils se trouvaient au moment de l’impact. Certains étaient couchés, d’autres assis sur des bancs… L’absence d’air a permis une exceptionnelle conservation des objets, et certains articles de journal étaient mêmes encore lisibles.

L’ensemble de l’abri pouvait abriter plus de 500 hommes, et avait 16 sorties. Les restes en sont particulièrement spectaculaires, comme les photographies du chantier le montrent. Durant les fouilles 21 corps ont été identifiés, mais tous n’ont pas pu être extraits, pour des raisons de sécurité.  Les corps seront remis à la commission allemande qui, près d’un siècle plus tard, prend en charge les restes des combattants de la Grande Guerre.

 

Be Sociable, Share!